Artisan

Devenir Ébéniste

Les arbres font partie de ma vie depuis toujours. Mes parents s’étaient installés dans une maison entourée de forêt. Mon père travaillait le bois pour en faire de magnifiques sculptures.Mon grand-père avait un moulin. Mon oncle était lui-même ébéniste. Très jeune, je les regardais travailler et leur prêtais parfois main forte.

Lorsqu’est venu le temps de me choisir un métier, j’ai dévié. Jusqu’au jour où j’ai compris où je devais aller. Là, encerclé par la beauté du parc de la Vérendrye, je me suis rappelé. Des arbres que je dessinais, petit. Du spectacle grandiose de la nature et de la vie qu’elle porte en elle. De la sensation de l’écorce sous mes doigts. De ce que nous, humains, devons faire pour protéger et mettre en valeur cette forêt et réduire notre empreinte écologique. C’est à ce moment que j’ai su que je devais revenir à mes sources. J’allais devenir un artisan du bois : Danou, l’ébéniste écoresponsable.

Soucieux

Une matière à respecter

Pour moi, le bois n’est pas une matière première mais bien un cadeau offert par la nature qu’on se doit de protéger. À ma façon, je rends hommage à dame Nature en m’efforçant de conserver son caractère. Couper un arbre en santé pour en faire un produit de consommation? Très peu pour moi. Mon approche consiste à récupérer le bois déjà coupé ou tombé au gré des vents et à le revaloriser. Par conséquent, les essences que je travaille sont celles qui m’entourent au quotidien : chêne, érable, pin, parfois cèdre ou tilleul.  Bois décatégorisé, essences moins prisées, branches coupées pour faire place à une nouvelle route, arbres atteints par la maladie, je récupère presque tout ce qu’on me propose. Bien souvent, de par leur unicité, ces bois non standardisés sont ceux qui donnent les résultats les plus intéressants.

Adopter l’étiquette d’ébéniste écoresponsable comporte son lot de défis. De nombreux efforts sont investis afin de trouver le bois, le transporter, le faire sécher (parfois jusqu’à deux ans!) et le préparer, pour finalement entamer le processus de création du meuble. Contrairement aux fabricants de meubles industriels, il ne suffit pas de commander le matériel et de fabriquer.

Unique

Mon lègue

Chacune de mes créations est unique, qu’elle ait été faite sur mesure pour vous ou qu’elle provienne de ma propre collection. Le type de bois utilisé varie en fonction du projet, ce qui peut aussi influencer le délai de livraison. Mon objectif? Que mes meubles vous accompagnent toute votre vie et soient légués à vos enfants et petits-enfants, dans une optique non seulement écologique mais aussi patrimoniale.

Je suis un ébéniste créatif, soucieux du détail et armé du désir de bien faire les choses, avec zénitude. Mes meubles sont faits pour durer, ce pourquoi je porte une grande attention à la qualité d’exécution. Si une planche n’est pas « prête » à être transformée, le produit final en sera affecté et votre satisfaction en sera aussi altérée.

Mon esthétique est fortement ancrée dans la nature, influencée par mon souci de réduire mon empreinte écologique. Ceci signifie que vous ne me verrez pas recourir à des matériaux comme la mélamine ou camoufler la beauté naturelle du grain avec de la peinture. Je m’inspire beaucoup de la simplicité des artisans japonais tout en y ajoutant un peu du style néo-rustique qui fait ma marque de commerce.

La Création

S’offrir une création Danou est plus qu’un simple acte de consommation. C’est s’offrir un meuble fabriqué spécifiquement pour soi par un artisan québécois, dans le respect de ses valeurs. Et c’est d’offrir à ses descendants et aux générations futures un lègue, celui de la vie sur terre.

Voir Portfolio